ART ET CULTURE

Musique | Poterie | Art culinaire | Calendrier Akyé | Fiche Culturelle

Il n’est pas à rappeler qu’il n’y a pas de culture sans peuple, ni de peuple sans culture.  Le peuple ananguiéen ne fait pas exeption à cette règle. Cette page présente quelques élements de la tradition Akyé et particulierement ce qui différencie le peuple ananguiéen des autres. Comme vous l’avez peut être lu sur d’autres pages, le peuple ananguiéen est depuis son origine, un peuple charactérisé par l’hospitalité, la paix et la justice.  Ananguié regroupe une dizaine d’ethnies qui lui offre une pléthore de choix culturels à découvrir à travers la gastronomie, les pratiques réligieuses, le musique et la vie quotidienne.

 

Musique

Ananguié est le credo de la musique traditionnelle et moderne Akyé de part sa contribution à la formation de nombreux orchestres et musiciens akyé tels que: Yapo Emile et les Rossignoles, Aka Yapi Mathieu, Alain Demari,  Assi Séraphin (dit Apichêkê du TP Audiorama), N’Guié Orchestra, Ayiwo Orchestra etc.


Art culinaire

Si vous avez entendu des Akyés, il ya trois choses vous ne manquerez pas: la musique d’amour (seuls eux peuvent mesurer l’amour en kilogramme), les escargots et le Biékôseu. Biékôseu en langue Akyé est la sauce pimentée. C’est un plat typique akyé du sud-est de la Côte d’Ivoire. Aujourd’hui, le biékosseu est devenu un met africain et renvoye généreusement à la sauce d’aubergine. Vous n’en trouverez pas mieux ailleurs qu’Ananguié. Grâce à la production abondante de bananes plantains, à Ananguié, le biékôseu garde toujours son original gout légèrement sucré dû à l’eau de cuisson de la banane mûre. Le biékôseu se mange essentiellement avec du foutou. La préparation du foutou, c’est de lart. Sa réussite dépend du choix des ingredients et de la manière dont ces ingredients sont pilés et mélangés pour obtenir une boule de pâte. De passage à Adzopé, n’hésitez pas à vous rendre à Ananguié pour déguster le foutou ananguiéen. Ça vaut le coup.